Édito (janv_fév_2016)

~ 24 février 2016

D’abord ceci :

Nos écrans, sans cesse, déversent des images de terreur, dont la violence nous paralyse et fait de nous des spectateurs impuissants et résignés. Cette forme de passivité contraste étrangement avec l’immense élan de solidarité qui s’est emparé des uns et des autres suite aux attentats du 13 novembre dernier. Ce sursaut —qu’on l’appelle citoyen ou tout simplement humain—nous fait sortir soudain de nos torpeurs et de la sidération pour aller braver les semeurs de terreur en se montrant sur les terrasses ou en retournant dans les salles de concert. Certes, ces gestes de protestations pacifiques paraissent dérisoires face aux menaces d’attentats toujours possibles, mais ils témoignent de ce qui fait défaut chez les terroristes : le respect de la vie, le désir de vivre avec les autres qui qu’ils soient. « Vous n’aurez pas ma haine », pouvait-on lire sur une pancarte, lors d’une veillée. Dans ce contexte, la prière d’intercession de Mathieu Zuber (page ?) prend ici tout son sens, comme l’avait fait Jésus lui-même : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font » (Luc 23,34)

 

Il y a aussi cela :

L’Expo « Traits d’esprit. Des images pour ne pas se prosterner ». C’est de la même veine : ne pas se résigner, ne pas se prosterner, résister à toute forme de pouvoir fut-elle celle de la religion ! Par l’usage de l’humour, oser rire de tout ce qui tend à terroriser, à enfermer dans le silence ou l’obéissance aveugle. (Voir les pages spéciales dans ce numéro du bulletin).

 

Et aussi :

Du 18 janvier au 25 janvier, les chrétiens du monde entier vont multiplier les rencontres pour la Semaine de Prière Pour l’Unité Des Chrétiens. A Champigny, un collectif composé de Protestants (EPUdF, Evangéliques, Adventistes), de Catholiques et des Orthodoxes, organise une célébration le vendredi 22 janvier au temple Champigny, à 20h. Moment important auquel vous êtes tous invités.

 

Et encore ceci :

Nous poursuivons la réflexion entamée dans la paroisse depuis septembre autour du thème : Foi et Communauté, sous la responsabilité d’une équipe animée par Monique Kamga. Le temps fort en février sera la conférence de Corinne Lanoir, Doyenne de la Faculté Protestante de Théologie de Paris. Thème : Ruth. Lectures interculturelles. Comme pour les autres événements, sans votre enthousiasme, sans votre présence, cette rencontre manquerait son but, celui de nous faire réfléchir ensemble sur ce qui fait le sens et le fondement de notre vie personnelle et communautaire ! Mais je parie que vous serez nombreux au rendez-vous.

Dans cet espoir et pour plein d’autres choses, je vous souhaite une année bénie et confiante en l’amour inconditionnel de Dieu, révélé en Jésus-Christ.

Pasteur Alkaly Cissé