Merci

Merci à Alain Gilles qui est à l’initiative de cette belle journée, qui en a conçu le programme, qui l’a animée, choisissant par avance les œuvres sur lesquelles il souhaitait attirer l’attention des enfants, leur apprenant à regarder un tableau à partir de questions simples d’observation. Jamais à court d’idées, il a aussi trouvé l’astuce pour avoir les meilleurs prix
de transport et d’accès au Domaine de Chantilly. Et pour nous faire patienter, demandez aux enfants (et au pasteur !) ce qu’ils pensent des chamalos d’Alain… 

Merci aux enfants qui ont été exemplaires. Pas évident de ne pas courir ou parler fort dans un château où l’on vient pour la première fois de sa vie, où tout autour de soi est fragile, meubles, peintures, statues ; dur, dur de se contraindre alors qu’on a envie d’exploser de la joie d’être là au milieu de toutes ces merveilles ! Et pourtant ils ont tous respecté les lieux et le groupe. Chapeau bas !  Les règles de bonne conduite avaient été données dès le départ. Ensuite, il suffit d’avoir la patience d’expliquer, toujours et encore, au fur et à mesure de la visite, comment les choses se passent ; dès lors qu’ils comprennent pourquoi on est là, pourquoi on fait ça, les enfants se sentent respectés, voire aimés, et adhèrent totalement. C’est du moins la leçon que je tire de cette journée partagée avec eux.

Merci aux parents qui nous les ont confiés ou qui ont accompagné le groupe. Ça serait bien de pouvoir nous retrouver un petit moment pour échanger sur cette expérience (autour d’un verre ? au temple ? chez l’un ou l’autre ? pourquoi pas ?). Qui prend l’initiative ? Une telle rencontre me manque pour imaginer la suite – si suite il y a. L’important c’est la rencontre, au moins autant que la visite, non ?

Merci à notre pasteur Isabelle Hervé, dont la présence a fait de cette sortie culturelle une vraie journée d’église. Elle nous a guidés dans l’action de grâce avant le pique-nique et à la fin de la visite dans la prière de reconnaissance ; pendant le goûter sur la pelouse du Hameau elle nous a conté l’histoire de la Graine de Patience de Léo inspirée de la parabole de la graine de moutarde. Et puis c’est elle qui a préparé pour nous les sandwichs du pique-nique et qui les a gardés au frais dans sa glacière électrique. Et puis encore, tout en dégustant nos sandwichs elle nous a appris deux chants de jeunesse très chouettes, différents de nos cantiques habituels. Bon, on n’a pas eu le temps de bien les connaître, ça serait bien s’ils étaient repris à l’Ecole du Dimanche.

Merci à Graine de Sénevé qui a contribué pour une bonne part au financement de cette journée. Malheureusement 4 heures de retard au départ (problèmes de RER et de train) nous ont obligé à renoncer au spectacle équestre.
Merci à la paroisse qui a généreusement complété le financement de cette journée. Ces aides témoignent de notre solidarité de paroissiens à travers nos institutions, grâce à nos dons.

Merci à Huguette qui avait essuyé les plâtres l’an dernier avec ses 4 enfants ; elle avait souhaité qu’on recommence cette année mais en élargissant le cercle. Son vœu s’est réalisé. Elle en a donné l’impulsion.

Et merci à la RATP et à la SNCF qui nous ont ramenés sans encombre à Champigny ! Pas d’arbre cette fois tombé sur la voie du RER entre Nogent et Fontenay, donc pas de train raté, pas de navette loupée, pas d’arrêt d’urgence du train après 5 minutes de trajet ; bref 1 h pour revenir de Chantilly, 4 h pour y aller ! C’était vraiment une belle journée.

Joëlle