Mot du président – juillet 2019

Des locaux, pour
quel projet ?

Vous le savez, nous allons avoir un outil
assez fabuleux entre les mains : à compter de fin avril 2022, nous devrions
pouvoir inaugurer les nouveaux locaux de notre Eglise Protestante Unie de Champigny.
Le potentiel est relativement important : une capacité de 300 places, et 5
salles de réunion.
Nous savons déjà que nous ne souhaitons
pas faire l’utilisation «égoïste » de ces salles que représenterait
un usage réservé à nos cultes et à notre communauté. Ensemble nous avons décidé
«d’ouvrir notre tente;» avons-nous dit lors de nos réunions de
réflexion sur le projet de vie de notre paroisse. C’est déjà ce que nous
faisons en accueillant nos frères d’autres églises. Ils nous le rendent bien
d’ailleurs, en participant à l’entretien des locaux, et en nous permettant
d’avoir des opérations en commun.
Nous souhaitons que ces locaux soient
l’occasion pour notre communauté de rendre témoignage aux habitants des 7
communes rattachées à notre paroisse. Nous savons aussi que ces locaux peuvent
être mis à la disposition des paroisses de notre consistoire, favorisant ainsi
les actions menées en commun, en profitant de l’opportunité qui résulte de la
proximité immédiate de la gare du Grand Paris.
Mais est-ce bien tout ? Que faudrait-il
faire pour améliorer la diffusion du message que l’évangile propose aux hommes
de notre temps, pour témoigner de la proximité d’un monde meilleur, si les
hommes décident de le bâtir ?
C’est à cette tâche que nous devons nous
attaquer, et votre conseil vous proposera très prochainement différentes pistes
d’exploration pour qu’ensemble nous
découvrions à la fois les besoins de nos contemporains, la meilleure façon d’y
répondre et avec qui. Il nous reste 3 ans à peine pour inventer et jeter les
bases de ce beau projet qui seul peut justifier l’investissement dans lequel
nous nous sommes lancés. Nous n’attendrons d’ailleurs pas 3 ans, j’espère, pour
lancer les premières actions.
Votre conseil et votre pasteur vous
appelleront donc à participer à ces réunions de réflexion, d’enquête, de
recherche, pour élaborer un projet ambitieux si nous savons ouvrir notre
tente» à des partenaires qui partagent nos convictions.

Votre conseil et moi-même comptons sur
vous.
Bernard RAYNAUD