Projet d’Église 2017

~ 30 avril 2017

Dans le cadre de l’Assemblée Générale du 26 mars, nous avons travaillé en groupes à la redéfinition de notre projet collectif pour les 6 années à venir. Chacun des 4 groupes thématiques (culte, témoignage, communication, présence dans la société) devait aussi répondre à la question : A quoi sert une paroisse pour moi, pour les autres ? Qu’est-ce qui me plaît ? Qu’est-ce que j’aimerais y trouver ? Nous présentons ci-dessous le compte-rendu synthétisé du travail des groupes présenté en séance plénière.

A quoi sert une paroisse ?

Elle nous est indispensable…

…pour progresser dans la foi. La paroisse est un lieu et un groupe dans lequel chacun peut en confiance partager et progresser dans sa foi, confronter activement ses convictions – groupes d’échange en plus des prédications. C’est le lieu privilégié de transmission de la Bonne Nouvelle aux générations suivantes.

…pour témoigner. Au travers de l’action tournée vers les autres, la paroisse est un aiguillon pour l’engagement individuel et le support d’actions collectives.

Diversifier les cultes, oui mais comment ?

Culte du vendredi soir, de 19h à 20h. Le public doit être complémentaire de celui du dimanche, sur un style de culte différent : plus de chants, tourné vers les jeunes, court et une fois par mois. Démarrage : octobre 2017.

Cultes liturgiques. Quelques fois dans l’année : un pendant la période de l’Avent, un pour la Semaine Sainte, et un ou deux autres pour des moments particuliers.

– Continuer les cultes-débat le dimanche en faisant venir des intervenants.

Soirées conférences – débat.

Cultes à visée catéchétique : être protestant aujourd’hui, messages essentiels de la Bible…

Cultes ou réunions de réflexion participative.

Etre une Eglise de témoins, oui mais comment?

L’Accueil au temple, un point essentiel.

– Nommer une commission organisant la permanence et la qualité de l’accueil avant et après le culte.

– Concevoir des éléments de communication : dépliant 3 pages de présentation de la paroisse, et carte de visite à remplir à remettre lors de la collecte.

– Créer un accueil des enfants.

– Reprendre contact avec les personnes qui se sont éloignées.

Visibilité de la paroisse à l’extérieur.

– Affichage vivant à l’extérieur.

– Conférences-débat en invitant les personnes extérieures.

– Rencontres d’appartement : inviter à son domicile voisins et connaissances et pasteur pour découvrir ce qu’est le protestantisme, un aspect particulier de notre foi.

– Conférences-débat : le samedi fin de matinée,11h à 13h30, avec repas tiré des sacs pour ceux qui veulent. Deux fois par an.

Mieux se connaître.

– Repas en commun. Ex. banquet des nations : chacun apporte le plat principal pour 6, et on partage. On peut venir sans participer au culte…

– Chacun invite quelques paroissiens à des repas tournant chez l’un ou l’autre, à des évènements culturels : cinéma, théâtre, concerts…, à des après-midis balades, etc.

Communication extérieure, oui mais comment ?

Visibilité, site internet et utilisation des nouvelles technologies…

Diversifier les activités.

Chorale : entraînement à la deuxième voix des chants. Boîte à chants sur l’orgue pour que chacun puisse y exprimer ses souhaits.

Journées à thème.

Utiliser le nouveau temple (temporaire et définitif). Panneau déroulant sur les activités de l’Eglise et/ou de la paroisse.

Recréer un groupe de jeunes. Donner des moyens quel que soit le projet ? Interne à la paroisse ou en consistoire, avec d’autres paroisses, en région ?

Mieux utiliser le site web. Prédications en ligne pendant 15 jours. S’inspirer des expériences de Massy ou de l’Oratoire. Etre le relai d’initiatives externes : ex. le blog réponses aux questions de Marc Pernot. Cantiques du mois. Livret liturgique.

Mieux se connaître et s’entraider. Trombinoscope des membres de la paroisse. Partager les compétences des paroissiens.

Présence et action solidaire de la paroisse et des paroissiens dans la société,

oui mais comment ?

Entraide interne. Pour s’entraider, il faut trouver les moyens aussi d’aller vers les gens qui nous entourent :

– Se connaître, vivre la solidarité de manière différente de ce qui se passe aujourd’hui et qui semble passive, puisque le culte est une célébration et non un lieu de rencontre.

– Créer des événements communs pendant lesquels nous sommes amenés à faire ensemble pour nous rencontrer et non nous croiser.

– Avoir chaque année au moins un évènement exceptionnel vécu ensemble. Cette année : le déménagement et « Protestants en Fête ». Car il semble que l’on soit en train de louper le 500ème anniversaire de Luther ?

– Ne pas hésiter à avoir des activités culturelles ensemble. Démarche individuelle de chacun : inviter l’autre à une séance de cinéma, une conférence, et savoir accepter l’invitation.

– Dans notre communauté interculturelle, « vivre ensemble » doit être le souci permanent du CP qui doit proposer pour favoriser cette mixité culturelle et générationnelle.

– Et il faut créer de la joie…

Entraide externe. Une église de témoins est forcément tournée vers l’extérieur de la paroisse. Le sommes-nous assez ? Une action de quelque ampleur nécessitera des moyens, et dans la seule paroisse de Champigny nous ne sommes pas assez nombreux. Chacun de nous, s’il travaille dispose de trop peu de temps. Il faut donc se joindre à d’autres pour agir, que ce soient les catholiques, le consistoire, d’autres organisations. Les pistes en cours :

– La cellule de veille réfugiés. Besoin d’assistance, d’accompagnement et d’aide financière.

– Le financement de logements spécialement dédiés aux personnes qui ne peuvent en obtenir, via par exemple Solidarité Nouvelle pour le Logement. Animer une action concertée au niveau campinois ou au niveau du consistoire. Exemple : 10€ par mois pendant 18 mois, et/ou engagement à accompagner dans des démarches administratives, la conquête du français…

– S’entraîner les uns les autres. Certains d’entre nous ont des engagements individuels.  – Cela pourrait prendre la forme d’une journée dédiée à l’engagement solidaire au cours de laquelle chacun sera amené à présenter son expérience… les difficultés, mais aussi le plaisir que nous y prenons.

Raynaud et I. Hervé

Vous etes ici: Accueil » Eglise protestante unie de Champigny » Articles divers » Projet d’Église 2017
snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake