Confession de foi choisie par Hervé KOUAMOUO

Partager sur :

Chères Paroissiennes, chers Paroissiens,

Nous tenons à partager/repartager avec vous cette Confession de foi choisie par Hervé KOUAMOUO, lors de son dernier culte, sur un texte écrit par un groupe œcuménique du Kremlin Bicêtre à partir du texte publié par Shafique KESHAVJEE dans Vers une symphonie des Églises.

Avec tous nos frères et sœurs chrétiens, nous confessons que le Dieu unique est Père, au-delà de tout et de tous, Fils, s’approchant de tout et de tous, et Saint Esprit, au dedans de tout et de tous.

Nous confessons que Dieu, tout autre et tout proche, est mystère de communication et de communion, de justice et de tendresse.

Comme nos frères et sœurs juifs, nous confessons que Dieu est le Créateur de l’univers et qu’il est le Saint. Et différemment d’eux, nous confessons que le Créateur s’est fait créature et que le Saint s’est incarné.

Comme nos frères et sœurs musulmans nous confessons que Dieu est le Tout Puissant, le Parfait et l’immortel. Et différemment d’eux, nous confessons que le Tout Puissant a accepté d’être fragile, que le parfait a porté nos imperfections et que l’immortel, par la mort et la résurrection de Jésus, a transfiguré notre mortalité.

Comme nos frères et sœurs hindous, nous confessons que Dieu est l’Un indescriptible. Et différemment d’eux, nous confessons que son Unité est multiple et que le monde multiple ne se résorbe pas dans l’Un.

Comme nos frères et sœurs bouddhistes, nous confessons que la Réalité ultime est inexprimable. Et différemment d’eux, nous confessons que l’inexprimable s’est exprimé et que l’invisible a pris visage.

Comme tous nos frères et sœurs en humanité, sans religion et de bonne volonté, nous confessons que les Droits de l’homme, de la femme et de l’enfant sont inaliénables. Et différemment d’eux, nous confessons que l’humain est image du divin.

Avec les religions de l’Orient, nous confessons que Dieu est Silence et Souffle. Et avec les religions juive et musulmane, que Dieu est Parole.

Et cette confession commune nous réjouit.