Edito de Nov 2014

Partager sur :

J’imagine que pour certains les vacances sont déjà très loin, alors que pour d’autres les souvenirs sont encore très frais. J’imagine aussi sans peine que les uns et les autres nous avons tous en commun ceci : A peine rentrés des vacances, notre quotidien nous entraîne déjà dans la spirale des contraintes et des obligations!
Faut-il s’en plaindre ?
La vie nous propose parfois des axes, des trajectoires étonnants, incongrus, dérangeants, imprévus…qui mettent au jour la fragilité de nos certitudes.
Faut-il pour autant renoncer ? Faut-il donner cours à la plainte, au ressenti-ment ?

Nous savons accueillir ce qui nous fait du bien et approuver la vie avec enthousiasme quand elle nous sourit.
Pouvons-nous accueillir et accepter aussi ces moments d’incertitude, de va-cillement, pour ce qu’ils sont : des opportunités qui nous ramènent à l’essentiel, qui nous donnent accès à un regard lucide sur nous-même, pour une évolution potentielle, vers une ouverture à soi et aux autres, vers un possible dépassement de soi ?

Dans les mois qui s’ouvrent devant nous, saurons-nous être curieux, aurons-nous le courage de nous arrêter pour penser, méditer et prier ?

« …tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu », écrit l’apôtre Paul aux Chrétiens de Rome (Romains 8, 28)

Edito oct nov 2014Paul sait de quoi il parle, lui qui a connu tant de turbulences dans sa vie : quelles que soient les contraintes, quoi qu’il arrive ne perdons pas de vue le Sauveur, il nous aidera dans chaque situation à nous orienter vers ce qui est bon et juste.

Pasteur Alkaly CISSE