Compte-rendu du Culte-conférence du 14 février 2016 – Lectures interculturelles du livre de Ruth

Culte-conférence du 14 Février 2016.

Pour nourrir notre réflexion sur « Foi et Communautés », Corinne LANOIR professeur d’Ancien Testament et Doyenne de la Faculté libre de Théologie de Paris, nous a proposé une lecture du livre de Ruth qui, au-delà de la fidélité de Ruth à sa belle-mère, se révèle subversif dans la lutte contre les préjugés.

Ses quatre chapitres jalonnent un trajet d’immigration qui va de l’exil à l’intégration. Alors que Dt 23 exclut les moabites du peuple de Yahvé, c’est d’une moabite que le peuple hébreu tire son identité de peuple de Yahvé : Ruth, ancêtre du roi David, une vraie bombe dans l’histoire, qui témoigne d’une identité ouverte. En période de crise, certains (livres d’Esdras et de Néhémie) disent qu’il faut chasser les étrangers, le livre de Ruth dit au contraire qu’il faut accueillir l’étranger. Question d’actualité… Et aussi : pourquoi la famille de Noémie a émigré au pays de Moab ? Que veut dire pour une moabite immigrer à Bethléem ?

Beaucoup de monde à cette conférence d’autant plus passionnante qu’elle était menée de façon interactive par Corinne Lanoir. Questions, réactions, commentaires ont contribué à en faire un échange très vivant.

Françoise Raynaud